Augmentation des taxes locales 2017- déclaration Andrésy Dynamique- cm du 29.03.17

Andrésy Dynamique conteste avec force la nouvelle augmentation des impôts locaux en votant naturellement contre.

Pareille augmentation de la taxe d’habitation de 8 % et de la taxe foncière de 3,5%, va générer pour la commune un produit supplémentaire d’environ 1 millions d’€. Cette somme substantielle n’a pas besoin d’être ponctionnée injustement sur les revenus et le pouvoir d’achat de nos concitoyens.

En effet, cette augmentation est destinée à financer des dépenses parfaitement inutiles que nous continuons à dénoncer (création d’un relais nautique, rénovation du mur du Moussel, augmentation des frais de fêtes et cérémonies, création d’un terrain de pétanque à 54 000 euros…). D’autres communes, ont préféré faire une pause fiscale et n’augmenteront pas leurs impôts locaux, et ce malgré la baisse des dotations de l’Etat qu’elles dénoncent également. Ce n’est pas le choix de messieurs RIBAULT et FAIST qui continuent à accroître la pression fiscale sur les Andrésiens.

C’’est toujours la même rengaine : ce n’est pas ma faute mais celle des autres.  Résultat : ce sont les contribuables que nous sommes qui doivent mettre la main au portefeuille. Mais, est-ce parce que l’Etat réduit ses dotations aux collectivités territoriales, ou bien, parce que vous n’avez pas ou ne voulez pas réduire votre train de vie sauf sur les familles qui seront 2 fois pénalisées : 1 fois par l’augmentation d’impôts et 1 autre fois par la suppression des services?

L’analyse de la Cour des comptes est, elle, plus nuancée : certes, les communes reçoivent moins d’argent, mais c’est parce qu’elles sont censées réaliser des économies d’échelle au niveau des intercommunalités et des agglomérations. Sur le papier, un seul service de collecte des déchets au niveau de l’intercommunalité coûte moins cher qu’une équipe dans chaque commune. Mais dans la réalité, cette mutualisation via les agglomérations et les intercommunalités n’a permis aucune économie.

Depuis des décennies et des décennies on supporte, sans broncher, une fiscalité locale particulièrement injuste, pénalisante, obsolète et incompréhensible pour les contribuables

Certes, la fiscalité locale faisait partie des grands chantiers auxquels François HOLLANDE avait promis de s’atteler et qui comme bien d’autres n’ont pas été faits et que les socialistes ont masqué par l’annonce de la mensualisation des impôts sur le revenu, qui ne modifiera et n’améliorera en aucun cas la fiscalité locale… Mais on sait que quel que soit le nouveau Président de la République, cette baisse des dotations continuera donc soyez réalistes et changez votre manière de diriger notre commune.

Cette augmentation est inadmissible alors que les recettes de nos impôts et taxes représentent déjà aujourd’hui 71% du budget municipal.

Nous ne pouvons, ce soir, omettre de citer Monsieur le Maire et son adjoint aux finances dasn des publications qui datent de moins d’une année :

En Avril 2016, dans le mag d’Andrésy, Denis FAIST, écrivait: «  c’est conscient de notre rôle d’élu responsable de nos concitoyens que malgré la baisse des dotations et les incertitudes dues à l’intercommunalité, nous avons décidé de ne pas augmenter les taux d’impôts tout en maintenant les investissements nécessaires à notre avenir grâce à la maitrise de la dette ». Il ne devait donc pas y avoir d’augmentation si vous considérez maitriser la dette municipale. N’est-ce plus le cas ?

Mais il ne devrait pas y avoir non plus d’augmentation de la taxe foncière de 3,5% selon ce que vous nous aviez dit, ici même, il y a seulement un mois. En effet, si le débat avec la CU pour lequel vous avez mandaté un avocat était positif pour Andrésy, nous ne devions pas payé cette taxe ! Et en mars 2017, vous appliquez cette augmentation. Auriez-vous eu tort ? Des explications me semblent nécessaires. A moins que nous soyons juste bons à payer ?

Puis Hugues RIBAULT,  dans l’édito du même mag d’Andrésy : « ..il faut croire que nos choix sont plutôt bons contrairement à ce que certains prétendent puisque nous n’avons pas accru la pression fiscale municipale et puisque nous arrivons à maintenir la qualité des services publics au meilleur coût possible pour les Andrésiens » complété dans le même numéro mais cette fois, dans la tribune, par « ceci (en parlant du maintien de la fiscalité) n’a été possible que grâce à la gestion rigoureuse de notre équipe » ..

Donc cela signifierait-il qu’en 2017, il n’y a plus de gestion rigoureuse ?

Car non seulement, vous nous  demandez de voter une augmentation de 2 des 3 taxes locales mais en plus vous diminuez les services aux Andrésiens en fermant la crèche familiale, laissant dans la difficulté des dizaines de parents sans solution de gardes mais aussi en mettant au chômage 14 assistantes maternelles, dévouées et professionnelles.

Heureusement que vous disiez également dans ce même magazine que « gouverner, c’est prévoir » : Par cette décision, on constate que soit vous ne savez pas prévoir, soit vous ne savez pas gouverner mais dans les 2 cas, c’est encore nous qui sommes les dindons de la farce.

Ah mais c’est vrai, dans le mag d’octobre 2016, vous nous aviez prévenu : Et alors qu’écriviez-vous en parlant des taxes locales ?

Facile quand on vous connait : «.. cette éventuelle hausse ne serait en tout cas pas le fait de la municipalité d’Andrésy »

Et tiens encore votre adage préféré : «  ce n’est pas de ma faute, c’est celle des autres ».

En résumé, le groupe Andrésy Dynamique votera contre cette proposition d’augmentation des taux des taxes locales andrésiennes pour 3 raisons essentielle: -l’économie d’échelle promise aux Andrésiens par notre intégration dans la CU n’est pas au rendez-vous; – les projets d’investissements proposés par le Maire ne sont pas prioritaires pour les Andrésiens; – et enfin, diminution des services à la population.