TRIBUNE ANDRESY DYNAMIQUE SEPTEMBRE 2018

Rentrée scolaire : Peut mieux faire ; c’est l’appréciation que l’on peut attribuer à la Municipalité pour cette rentrée scolaire.

Premier mauvais point : la fermeture d’une classe à l’école maternelle des Charvaux. Devant cette perspective et relayant l’inquiétude des parents, des enseignants et personnels de l’école, nous avions demandé au Maire de réagir officiellement pour réclamer le maintien de 4 classes. L’Education nationale en a décidé autrement, et l’Adjoint aux affaires scolaires, Denis Faist, en a pris acte, sans protester ni défendre la qualité de l’accueil des petits Andrésiens. Pourtant, par le passé, les critères d’évaluation de l’Education nationale ont pu être contestés (pour maintenir une classe à l’école élémentaire St Exupéry par exemple). Et ce n’est pas parce que certaines communes voisines ont des classes encore plus chargées qu’il faut l’accepter chez nous sans se battre. La maternelle des Charvaux se retrouve ainsi avec les classes les plus chargées d’Andrésy. N’y aurait-il pas eu moyen de réfléchir à une meilleure répartition avec la maternelle voisine du Parc où les effectifs sont moins importants, pour les familles qui en sont géographiquement proches ?

Second mauvais point : pour absorber les nouveaux élèves annoncés par l’intensification de l’urbanisation voulue par la municipalité, le Maire a choisi d’agrandir certaines écoles au lieu d’en construire une nouvelle. Résultat : ici on pousse les murs, là on ajoute un étage, ailleurs on agrandit la cantine, et partout on rabote les cours de récréation, on augmente le niveau sonore et le stress que représente des écoles trop denses pour les enfants comme pour les adultesl. Il aurait été préférable de garder une taille plus limitée à nos écoles et d’en construire une nouvelle. En plus, cela aurait coûté moins cher aux contribuables !

Ces deux exemples prouvent qu’à l’évidence, la Mairie aurait dû revoir sa copie en pensant à la qualité d’accueil et d’apprentissage à laquelle ont droit nos écoliers.

Nous souhaitons , néanmoins, une excellente année scolaire aux petits Andrésiens !